Best of Verviers

Toutes vos réflexions peuvent se partager le forum Best of Verviers
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  MembresMembres  

Partagez | 
 

 Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian Janssen



Nombre de messages : 16
Age : 60
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Ven 20 Juil - 1:04

Dans une autre rubrique que celle-ci, je rappelais que dans les années 1980, suite à une plainte d'un membre de la majorité PSC et PRL de cette époque, deux conseillés communaux Ecolos de Verviers avaient vu leur mandat invalidé par le Conseil État parce qu'ils avaient déclaré frauduleusement un domicile sur la commune de Verviers alors qu'ils résidaient effectivement ailleurs.

Cela se déroula bien dans les années 1985 ou 1986 et il s'agissait d'un certain S. L. qui avait déclaré un domicile à Heusy alors qu'il résidait à Jalhay et de feu Claude Henrard qui lui aussi résidait en dehors de Verviers. Mais il y avait encore un troisième homme et ce dernier était un certain Claude Desama. Et oui...! Récédiviste le bonhomme. Et le meilleur de tout est qu'à l'époque, son épouse était échevin et parfois bourgmestre faisant fonction à Dison. Oui, oui...

Lui et elle vivaient déjà rue du Paradis (côté Andrimont, pas Verviers). Voilà pourquoi il ne s'était plus présenté aux élections jusqu'en 2000. Puis il loua un appartement à Verviers, dans un immeuble de la rue de la Banque (domicile officiel) mais évidemment fictif, puisqu'il continue de résider à Dison.

Donc comme à l'époque l'invalidation des mandats des élus Ecolo fut basée sur le critère du lieu de résidence de la personne et non sur celui du domicile déclaré et donc fictif, cela devrait encore être valable aujourd'hui.

Et les journaux du groupe Vers l'Avenir on déjà écrit plusieurs fois sur le sujet. Alors voilà la question: Pourquoi un tel silence de la part des oppositions politiques d'hier et d'aujourd'hui? Mystère, comme me répondit mon "informateur". Lequel d'ailleurs me signala que Claude Desama avait encore été impliqué dans l'invalidation de l'élection au scrutin de 1982.

Dès lors, on peut dire que les verviertois se sont marié avec un usurpateur qui, de surcroît, les rend cocu. Et en général quand on se marie avec un usurpateur ou un bigame le mariage est invalidé. Et dans le pire des cas, quand on est cocu, on demande le divorce. Mais il est vrai que certains conjoints trompés préfèrent devenir borgne ou aveugle. Pour ma part je serais plutôt tenté de lui indiquer la porte sans réclamer une démission, puisqu'il a volé le mandat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigalinette



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Ven 20 Juil - 3:49

Il est dommage que votre informateur ne ne vous a pas signalé que le domicile de Claude Desama à l'heure présente et cela depuis certainement 7 ans était rue de l'Union.

Comme votre informateur a ommis de vous dire que Jean-Marie Raxhon précédent bourgmestre de Verviers si il a son cabinet d'avocat rue du Palais, habite réellement a Theux.

Et Marc Helsen ou habite-t-il réellement, je le vois venir chaque matin de Jehanster.

Quand on parle d'un sujet il faut être impartial.

lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Ven 20 Juil - 7:23

Le truc, c'est toujours de se rappeler à quelle époque des faits se passent et qui est concerné ... Dans les années 80, comment étaient vus les écologistes? Comme des marginaux barbus un peu crasseux amis des betes et des plantes et qui ne s'étaient toujours pas remis de Mai 68 et de Woodstock ... Une image plutot péjorative somme toute ... Personne ne s'est offusqué à l'époque de leur mise à l'écart puisque de toute façon, "c'était des hippies" (j'attribue ces paroles à feu ma marraine dont je me rappelle cette phrase) ... Depuis lors les choses ont changé, évolué, les mentalités aussi et la manière de faire de la politique des écologistes aussi afin de devenir un parti rencontrant un certain succès et étant reconnu comme une des 4 grandes forces politiques en Belgique, mais aussi en Europe. J'imagine que la meme situation maintenant susciterait de plus vives réactions.

Cela est-il l'apanage de Verviers ou de Desama? Non, bien sur! Maintenant, les loups ne se mangent pas entre eux. Et attaquer un de ses adversaires politiques sur ce terrain remettrait en cause tous les membres du parti de "l'attaquant" qui sont dans la meme situation. Je crois plutot qu'il s'agit d'un accord tacite entre politiques pour ne pas s'attaquer là dessus.

Quant à Marc Elsen, il habite Beauvallon, un lieu-dit calé entre Heusy, Surister et Polleur (donc, pas très loin de Jehanster) mais avec le code postal 4800. Donc ceci explique à la fois qu'il vienne de la direction de Jehanster et à la fois qu'il réponde bien au critère d'éligibilité puisque résidant sur sa commune. Sur ce point tout du moins, il me parait irréprochable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgile
Best of Membre


Nombre de messages : 936
Age : 49
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Ven 20 Juil - 8:47

Selon moi, un lieu de résidence, c'est l'endroit où l'on vit, où l'on rentre tous les soirs pour y trouver sa famille. Bon, on peut avoir une résidence secondaire, mais la principale devrait rester le lieu de domicile.

Si un citoyen lambda (vous, moi) prennions une adresse fictive dans une commune pour y toucher du chômage ou du CPAS, alors que nous cohabitions chez une personne qui a un bon salaire, une grosse auto et une piscine dans sa propriété, on crierai très justement à la fraude et au scandale. L'ONEM ne se privera pas de nous tomber dessus avec de lourdes sanctions à la clé.

Qu'un homme politique fasse de même pour y trouver son avantage (la place de bourgmestre à Verviers ... exemple pris tout à fait au hasard !) et rien ne se passe ! Personne pour dire que le pyjama de ce bourgmestre (si, si ... au hasard !) se trouve rue du Paradis à Dison (par exemple) plutôt que rue de l'Union à Verviers (autre exemple).

Inutile de signaler que je ne trouve pas cela très équitable, honnête, légal, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leserpentsouslherbe.blogspot.com/
Christian Janssen



Nombre de messages : 16
Age : 60
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Ven 20 Juil - 9:29

Je ne m'adresse pas particulièrement à une personne, sinon cela aura l'air d'un règlement de compte, mais il me faut quand même vous signaler que mon informateur n'est pas marron, mais journaliste dans un journal réputé de notre région...

Qu'importe que Desama a établi jadis un domicile fictif rue de la Banque et qu'aujourd'hui il l'a établi rue de l'Union ou encore rue Machin, cela ne change pas le fait qu'il commet un faux puisqu'il n'y réside pas, ce que le loi exige exactement. Car comme le dit Virgile, dans de tel condition un allocataire social ou un chômeur seraient poursuivi pour faux, usage de faux, escroquerie et condamné à rembourser. Alors quand je parle d'escroquerie électorale, c'est la vérité. Borgne et aveugle, disais-je?Complice par commission.

Et aller voir aussi tant la rubrique Recouvrement de la Vesdre, Consultations populaire fallacieuse du collège échevinal, page 2, ou encore mon journal en ligne www.christianjanssen.be à la date du mardi 17 juillet et vous y lirez déjà l'épisode de Jean-Marie Raxhon. Et comme ce fait d'arme de l'ex-bourgmestre à sa place dans cette rubrique intitulée, je vais vous le coller ci-dessous.

"Cela dit, dans le même temps, à Theux, le bourgmestre de Verviers de l'époque PSC Jean-Marie Raxhon continuait de se rendre en pantoufle dans la boulangerie la plus proche de sa résidence pour aller chercher les croissants. Deux poids deux mesures. Abus de pouvoir avéré ! Et pour prouver qu'il vivait bien au dessus de son cabinet d'avocat établi rue du Palais à Verviers, Monsieur Raxhon avait ouvert les portes de son appartement aux télévisions nationales où l'on voyait une valisette posée sur le sol de « sa chambre à coucher » avec une paire de soulier, deux costumes, quelques chemises, chaussettes et slip rangés dans une armoire presque vide. Le journaliste avait même fait la réflexion que sa garde robe était moins bien garnie que celle d'un allocataire social. Et M. Raxhon avait répondu avec cran que c'était bien la preuve qu'il vivait modestement, sans profiter de son mandat pour s'enrichir. Une blague écoeurante ! Imaginez un avocat et de surcroît bourgmestre de Verviers avec un deux costume de réserve dans son armoire ! On voyait bien qu'il n'y vivait pas. Dès lors, si cela n'avait pas d'importance au regard de la loi, pourquoi donc avoir fait tout ce cinéma de simulation ?"

Et comme je ne roule pour personne, pour aucun parti politique, on ne peut pas m'accuser d'être partial. Car il me semble avoir cru lire que l'on m'affichait une étiquette cDH. Oui, avant de critiquer avec ironie les informations de l'une ou l'autre personne, il faut vraiment se renseigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgile
Best of Membre


Nombre de messages : 936
Age : 49
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Sam 21 Juil - 8:08

Il est un fait qu'une étiquette est vite collée sur quelqu'un.

A Verviers, si nous sommes contre le projet ForumInvest, on est donc automatiquement CDH ou Ecolo ... Or, rien n'est plus faux ! Je connais des Socialistes et des Réformateurs qui se positionnent contre ce projet et soutiennent, par exemple, un mouvement comme Vesdre-Avenir.

Le problème, c'est que ces personnes n'ont pas ou peu le droit à la parole, ou elles ne peuvent pas aller à l'encontre des idées de l'aristocratie du parti (courant au PS), ou n'ont pas encore fait état de leur point de vue. Je sais, par exemple, que la "base" MR commence à parler contre le déficit de démocratie présent à Verviers. Beaucoup me disent encore vouloir promouvoir un projet de centre commercial "mais pas comme ça !". L'attitude du PS de Desama commence a faire grincer des dents à certains réformateurs.

Comme quoi, coller des étiquettes n'est pas toujours aussi simple ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leserpentsouslherbe.blogspot.com/
Amélie



Nombre de messages : 20
Age : 42
Localisation : Dison
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Deux poids deux mesures   Mar 24 Juil - 7:41

J'ai lù vos remarques avec attention, mais..? Il est préférable de dénoncer collectivement ces abus auprès du CSC. Comité supérieur de contrôle, plûtot d'user d'un forum qui ne sert qu'à partager des avis.
Bourgmestre ou pas, Ministre ou pas, il y a toujours un moyen légal de les coincés dans leurs magouilles. Charleroi en a été la ville témoin. bounce

"Une loi pour tous"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian Janssen



Nombre de messages : 16
Age : 60
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Sam 4 Aoû - 10:27

Silence de ma part, mais je besogne en coulisse. Vous avez écrit : « dénoncer collectivement ces abus auprès du CSC…il y a toujours un moyen légal de les coincés dans leurs magouilles. Charleroi en a été la ville témoin. »

Seulement voilà, à Charleroi les membres de l’opposition politique ont fait la besogne, avec l’aide bénévole de la RTBF. Ici, rien de tout cela, même pas avec TéléVesdre, dans les mains du politique. L’opposition, dont certaines personnes sont probablement à la limite de la légalité, préfère ne pas remuer ce genre d’affaire sous prétexte qu’il ne faut pas attaquer l’homme mais seulement son action politique, comme si le fait de déclarer un domicile fictif pour devenir bourgmestre ce n’était pas un acte politique. Je crois rêver ! Quand on est un illégal et récédiviste comme Desama, dehors mon vieux ! C’est la loi. Alors est-ce à un citoyen ordinaire ou est-ce à l’opposition politique de déposer une plainte ?

Car voyez-vous, par le biais d’un e-mail, j’ai déposé une requête auprès du Conseil d’Etat, en demandant l’invalidation du mandat de l’intrus nommé Desama. Et le Conseil d’Etat me répondit qu’il s’agissait d’une question juridique et que « Il est préférable d'adresser ces demandes à des avocats ou encore à des boutiques de droit, des Maisons de Justice, des organisations d'assistance juridique, des C.P.A.S., des organisations syndicales, etc, qui donnent des avis juridiques gratuits ou à des tarifs avantageux. »

Demander au CPAS, voire même au syndicat FGTB… ! Une mauvaise blague évidemment. Par expérience j’écrivis à la Maison de Justice de Verviers qui me répondit que « cela n’entrait pas dans leurs compétences ».

En clair, le citoyen floué aux élections par un intrus venu de Dison devrait payer de sa poche les services d’un avocat pour pouvoir dénoncer à l’Etat Belge que le bourgmestre de Verviers a été élu de manière illicite puisque ce dernier a dissimulé à la grande majorité de la population qu’il résidait à Dison.

C’est à l’opposition politique à se bouger le popotin et à faire le ménage, même si chez eux il y a des brebis galeuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'histoire sur les domiciles fictifs des élus !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'animaux à Wasquehal
» L’histoire des Tortues
» Histoire touchante
» Histoire d'un vieux gros chat noir
» histoire de corset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Best of Verviers :: Le coin à paroles de Best of Verviers-
Sauter vers: