Best of Verviers

Toutes vos réflexions peuvent se partager le forum Best of Verviers
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  MembresMembres  

Partagez | 
 

 Ecole : changement d'école en cours de cycle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bouffier
Best of Membre


Nombre de messages : 152
Age : 65
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Ecole : changement d'école en cours de cycle...   Mer 21 Fév - 9:04

Maria Arena a été trop vite lorsqu'elle a exigé une présence de 90 % des élèves d'une année scolaire (et plus d'un cycle comme on le faisait avant) pour partir en classe de dépaysement : verte, mer, montagne,...

Il y a peu, encore trop vite quand elle a autorisé que figure parmi un total de trois, un texte de faible qualité littéraire lors de l'évaluation externe en lecture pour les cinquièmes primaires ou mal conseillée par sa commission. On connaît le battage médiatique qui en a découlé.

Ici de nouveau trop vite !
Un enfant engagé dans un cycle ne pourra plus changer d'école nous dit la Ministre.

Il est vrai que le shopping scolaire qui amène des parents à changer leur enfant chaque année d'école existe. Mais à ces cas particuliers, l'on peut en opposer d'autres, plus fréquents et nettement plus nombreux.


Pour le fondamental, depuis le décret "Missions", le redoublement est autorisé uniquement à la fin de la deuxième primaire et en fin de sixième primaire.Pour ceux qui arrivent tout juste à réussir leur deuxième année, ils voient alors le fossé se creuser avec la majorité des autres enfants au fil du temps. Plus on avance en âge, plus les différences peuvent être grandes entre les enfants. Le secondaire vit cette réalité aujourd'hui avec un grand constat d'impuissance...

Petit à petit, certains enfants se forgent une image d'eux-mêmes qui est négative. Ils perdent confiance. Les causes sont multiples.

Il arrive que des enfants ne s'adaptent pas à un type d'enseignement (par exemple où l'évaluation serait omniprésente, un enseignement plus frontal, un enseignement où l'on ne différencie pas...) ou à un enseignant.

Il est vrai que le travail de l'enseignant devient de plus en plus difficile. Le travail par compétences est une réelle avancée mais cet enseignement n'est plus le même que celui proposé il y a 20, 30 ou 50 ans ! Une classe de 25 petites têtes demande avec tant de niveaux différents une attention de chaque instant. Une situation problème complexe amène parfois plus de 10 modes de résolution à vérifier, partager, expliquer,...

Un enfant en situation scolaire délicate perd alors le potentiel confiance en lui au fur et à mesure des jours, des mois et des années qui passent (article 6 du décret Missions : promouvoir la confiance en soi et le développement de la personnne de chacun des élèves). Il arrive qu'un enfant soit confronté à un échec duquel il n'arrive plus à sortir.

Il arrive qu'un enfant ne s'intègre pas dans la classe et que la situation se dégrade au fil du temps. Il arrive....

De par mon expérience, je sais que des enfants retirent parfois un bénéfice certain d'un changement d'école à un moment donné de leur scolarité. Ils peuvent se relancer. C'est encore plus fréquent au secondaire...

Je trouve que cette interdiction de changement d'école durant un cycle est une règle qui n'apporte pas plus d'avantages que la situation actuelle.

Comme pour les textes de l'évaluation externe, il me semble clair qu'Arena est conseillée par des commissions, inspecteurs, pédagogues, spécialistes, universitaires,... qui sont probablement trop loin du terrain. Ou pire encore par une décision politique individuelle, décidée de son propre chef ! Dommage, les enseignants, les parents et les enfants surtout méritent mieux que ça ! Le meilleur et ici, ce n'est pas le cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Ecole : changement d'école en cours de cycle...   Jeu 22 Fév - 10:15

Ne pensez-vous pas que l'explication du déficit scolaire actuel peut se résumer en 2 constats:

1° Depuis toujours l'école tente de résoudre une impossible équation des inégalités entre élèves alors qu'elle est un miroir de société qui par définition est inégalitaire ...
2° Depuis toujours, l'école suit les évolutions de société avec un train de retard et, depuis 10 ans, a même plusieurs trains de retard et s'est complètement fait dépasser par les évènements ...

Je m'explique:

1° Vouloir lutter contre les inégalités entre élèves est totalement impossible et toute personne qui s'est un peu intéressée à la question le sait. Il n'y aucune réponse possible tout simplement parce que l'école ne peut malheureusement que reproduire les inégalités sociales, voire pire, les renforcer. En effet, comme partout, à l'école, il y a des forts et des moins forts, des riches et des moins riches, des turbulents et des moins turbulents, des qui sont aidés pour faire leurs devoirs et des qui ne sont pas aidés ... Le tout étant de garder une plus grande proportion d'élèves forts en classe, ce qui permet généralement de tirer les plus faibles vers le haut ... Maintenant, reconnaissons aussi à la décharge de la Ministre que dire "Nous ne pouvons et n'allons rien faire pour lutter contre les inégalités au sein de l'école", ca ferait un peu désordre. Sa mesure est-elle bonne? Je ne le pense pas ... Personnellement et très égoïstement, je ne suis pas encore parent et si je l'étais, je ne voudrais que le meilleur pour mes enfants (comme la plupart des parents, je crois). Dès lors, comment pouvoir à tout moment choisir le meilleur, et donc parfois, changer de voie, si on ne le peut plus ?

2° L'école suit les évolutions avec un train de retard ... Je prends 2 exemples (j'en ai d'autres, mais c'est plus long à expliquer et ca devient technique). Premièrement, si vous ne l'avez pas remarqué, nous sommes entrés depuis une vingtaine d'années dans l'ère de la procédure. Le nombre de procès et d'avocats (leur nombre à tripler en qqs dizaines d'années) augmentent de manière effrenée. L'école étant le miroir de la société ne faillit pas au phénomène. Le nombre de recours explosent (actuellement, ils doublent chaque année), sappant à la fois l'autorité, mais surtout et bien pire la crédibilité des professeurs. De mon temps, la parole du prof faisait force et il n'était pas question de lui manquer de respect. De nos jours, le prof n'est jamais qu'une personne contre laquelle un recours quelconque doit etre possible. Comment l'école n'a-t-elle pas encore tenté de remédier à ce problème? Non pas en interdisant les recours, ce qui serait contraire à la liberté de chacun, mais tout simplement en y donnant des suites non favorables plus souvent et en faisant bloc avec ses professeurs. En moyenne, 20 à 25 des recours aboutissent, ce qui est énorme! L'école n'a donc pas bien évalué la situation en instaurant par le décret "Missions" elle-même ces procédures de recours. En gros, c'est un peu comme si un pays demandait en suppliant: "Venez, attaquez-nous, nous vous fournissons même les armes et nous vous aiderons si vous avez un problème". Bref un train en retard sur la réalité sociale ...

Deuxième exemple, je l'ai déjà expliqué sur le précédent forum, mais l'école n'a absolument pas su gérer le virage des NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication, soit l'Internet). La formation a été absolument inexistante, alors qu'en privé, les élèves découvraient par eux-mêmes comment utiliser le net. Moralité, on se retrouve avec un rapport de force inversé puisque l'élève est plus fort que le prof. Simple anecdote que j'aime bien, dans un des 3 collèges de la ville, un professeur à la pointe de la technologie met ses interrogations et ses corrigés en ligne. Prudent, il met les documents sur son site, mais ne les rend accessibles au téléchargement qu'une fois l'interro passée, ce qui parait assez logique. Ce qu'il ne sait (toujours) pas, c'est que ces documents, même si on ne peut apparemment pas les ouvrir sont récupérables par n'importe qui qui utilise un petit programme appelé "aspirateur de documents". Conclusion, les élèves ont toutes les interros et les corrections avant les tests et ont donc des points absolument formidables et le prof de son côté est étonné des progrès de ses élèves. Mieux, il se dit qu'il est parvenu à les remotiver et les remettre au travail grâce à l'interactivité de son cours et de son site internet ... Sans commentaire, je crois ...

Maintenant, reconnaissons aussi que, comme le dit l'adage, "la critique est aisée, mais l'art est difficile" ... Le tout étant à certain moment de savoir s'il vaut mieux prendre une mauvaise décision ou ne pas en prendre du tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouffier
Best of Membre


Nombre de messages : 152
Age : 65
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: C'est fait....   Ven 2 Mar - 6:07

Le décret a été signé hier majorité (PS, CDH) contre opposition.

Avez-vous vu les gens qui campent actuellement nuit et jour devant une école jésuite dans la région bruxelloise afin de pouvoir inscrire leur enfant à l'école primaire ? Vers où va-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Ecole : changement d'école en cours de cycle...   Lun 5 Mar - 11:11

Ah là, je ne sais pas trop vers quoi on va, mais on ne va à mon avis pas trop dans la bonne direction ... Notez, je connais une école à Louvain-la-Neuve où c'est déjà comme ca depuis plusieurs années avec installation de "campement" devant les portes dès le premier jour des inscriptions ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oedipe



Nombre de messages : 346
Age : 62
Localisation : Stembert - Verviers
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Ecole : changement d'école en cours de cycle...   Sam 19 Mai - 10:03

FED ... le corrigé est peut-être diponible volontairement Smile je m'explique .. les élèves sont quand même obligés d'étudier ce corrigé s'ils veulent pouvoir répondre, ils sont donc plus motivés que s'ils ne l''avaient pas .... et ils connaissent les points les plus importants du cours .. alors qu'avant ils n'étudiaient rien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecole : changement d'école en cours de cycle...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecole : changement d'école en cours de cycle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouverture d'une école d'Equitation Western en Normandie
» Gucci, minette née en 2011, école du chat.
» [Architecture] Dom Arquitectura : Ecole de musique à Barcelo
» Petit bac de l'école
» association pour débuter l'Apiculture Vaucluse et gard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Best of Verviers :: Débattre sur un sujet d'actualité, de société.-
Sauter vers: