Best of Verviers

Toutes vos réflexions peuvent se partager le forum Best of Verviers
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  MembresMembres  

Partagez | 
 

 Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caboulot



Nombre de messages : 36
Age : 57
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Dim 27 Jan - 18:42

On parle souvent de précarité à Verviers.

Serions-nous moins bien lotis que dans les autres villes de Wallonie, de Belgique ?
Je me demande aujourd'hui ce que politiques et citoyens pourraient faire pour inverser la spirale de cette précarité sans cesse croissante et rendre positif ce qui peut l'être ?


On connaît tous les difficultés du CPAS de notre ville (et de son personnel).
Pas besoin de rappeler le taux de chômage important chez nous.
Dans le rayon des faits divers, chacun se souvient de cette famille de Roumains qui vivait à 10 dans un deux pièces, insalubre (voir forum, sujet de société).
Dans le domaine de l'éducation, de la justice ou des soins de santé, policiers de notre ville, les infirmiers et personnel des urgences du grand hôpital comme les enseignants d'écoles du centre ville doivent faire face à des situations de plus en plus difficiles.
J'imagine que la liste pourrait être longue et fastidieuse.
Ce n'est pas le but.

Hier, à la sortie d'une grande surface, je rencontrais une institutrice maternelle. Elle enseigne dans une école non loin de l'hôtel de ville.
La discussion a vite tourné au sujet qui nous occupe.

Pour rien au monde, je ne voudrais changer d'école, me disait-elle : "Je suis trop attachée à mon école".
Je sais qu'elle a laissé au fil de sa carrière une partie de sa santé à la cause de ces enfants. Cette femme de coeur et de grande expérience professionnelle m'expliquait qu'il y a 25 ans, elle instruisait en priorité les enfants. Il y a dix-quinze ans, sa priorité devenait l' éducation : Régler les conflits, donner des limites, apprendre les valeurs de respect des autres, de l'environnement, apprendre la politesse,... éduquer les parents particulièrement !

"Aujourd'hui, cette situation s''est terriblement aggravée". Dubitative, elle me lançait :

"Que faire ? L'école est-elle encore capable de jouer son rôle pour ces enfants à qui tout manque : repères et limites, besoins premiers : logement décent, nourriture, soins de santé, langage, attention voir amour, ...? "



Autre son de cloche dans le Jour d'hier.

Sans vouloir se focaliser sur les propos dur de Pascal Vanesse, le gérant du magasin Photo-gallerie qui ferme son commerce après dix ans de présence à Verviers, ses propos m'interpellent car ils sont le reflet d'un vécu.

Voici ces propos repris du Jour :"Pour sortir d'une situation qu'il ne peut plus supporter, il a tout simplement décidé de quitter illico presto le centre de Verviers. «C'est clair, on fuit Verviers ou, plutôt, on fuit le déclin verviétois. Ce n'est pas le chiffre d'affaires qui baisse, c'est une décision stratégique. Je n'en peux plus de travailler ici, il suffit de venir travailler pendant une semaine pour comprendre. La clientèle a tellement changé, les gens sont impolis, ça ne vaut plus la peine de rester, j'en ai par-dessus la tête.»"



Sommes-nous plus précarisés dans notre population que d'autres villes de Wallonie ?
Sur le plan humain et politique, comment mettre en oeuvre des initiatives pour amener cette diversité et culture foisonnante dans une spirale positive ?


Sans tomber dans des clichés, propos simplistes ou dogmatiques mais aussi sans avoir la langue de bois j'ai envie de vous lire. Comprendre votre ressenti, vos réflexions sur ce sujet qui nous touche tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picard
Best of Membre


Nombre de messages : 101
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Dim 27 Jan - 22:15

C'est vrai que la situation devient vraiment catastrophique.
J'ai eu l'occasion de me promener dans la ville cet après-midi et j'ai été très déçu de voir l'état général de notre cité..
Exemple, la rue de la Colline cet après-midi vers 16h00 (un exemple parmi d'autres)...
Vraiment désolant...


Dernière édition par le Lun 28 Jan - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgile
Best of Membre
avatar

Nombre de messages : 936
Age : 50
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Lun 28 Jan - 0:09

A un euro le sac poubelle, je comprend (mais je n'admet pas) que ce genre de choses se passe en ville. C'était prévisible ! Et ce n'est pas la faute des personnes chargée du nettoyage car elles passent régulièrement dans nos rues.

Allez donc expliquer à une famille qui peine à boucler le budget d'un mois qu'elle doit payer un euro par sac alors que des taxes ont déjà été versées à la ville !

Je me doute que pour une partie, le dépôt sauvage d'immondice relève de l'incivilité. Cependant, beaucoup de ménages n'ont plus la possibilité de faire autrement et ils comptent sur les services de nettoyage pour prendre leurs déchets.

Il m'a été donné de me rendre dans des appartements loués par des familles dans des quartiers dits "défavorisés" de Verviers. Inutile de les citer, nous les connaissons tous. Ces appartements sont parfois au mieux insalubres, au pire des ruines. Les dix Roumains n'étaient que le baobab qui cache la forêt ...

Tant qu'il n'y aura pas une volonté politique pour s'attaquer à l'insalubrité et à la propreté en priorité, il y aura toujours un sentiment d'insécurité et de découragement à Verviers. Si le collège communal proposait un plan de redressement social en même temps que le redressement fiscal, je pense que les choses pourraient aller mieux en ville.

Comment justifier toute cette débauche d'argent lors des activités ludiques verviétoises ou le sauvetage d'un club de basket mal géré alors qu'il manque 350000 EUR à la police, par exemple ? Et je ne parle pas encore du CPAS qui doit aussi serrer la ceinture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leserpentsouslherbe.blogspot.com/
Mamm
Best of Membre
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 57
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Lun 28 Jan - 8:14

Caboulot a écrit.

Citation :
Serions-nous moins bien lotis que dans les autres villes de Wallonie, de Belgique ?
Je me demande aujourd'hui ce que politiques et citoyens pourraient faire pour inverser la spirale de cette précarité sans cesse croissante et rendre positif ce qui peut l'être ?

"Que faire ? L'école est-elle encore capable de jouer son rôle pour ces enfants à qui tout manque : repères et limites, besoins premiers : logement décent, nourriture, soins de santé, langage, attention voir amour, ...? "

Jusque dans les années 60/70, nous avions à l’école des cours de savoir-vivre, économie domestique et hygiène, j’ai d’ailleurs toujours le livre (traité d’économie domestique et d’hygiène de Louisa Mathieu, Éditeur Maison Desoer)

Pour ma part je trouve que si l’on n’a pas eu une bonne éducation il est très difficile de donner le meilleur à ses enfants.

Je me demande pourquoi l’éducation nationale a supprimé ses cours, car s’ils étaient absents au niveau familial les cours de savoir-vivre à l’école pouvaient quand même combler une partie de ses lacunes.

Le suivi scolaire ainsi qu’une bonne éducation agrandissent les chances des enfants pour avoir des diplômes, du travaille et une bonne vie sociale et donc il faut que les parents et l’école donnent les possibilités a ses enfants qui sont l’avenir, de débuter leurs vies avec le maximum de chances de leur côté.

Caboulot a écrit.

Citation :
Sommes-nous plus précarisés dans notre population que d'autres villes de Wallonie ?

Je ne le pense pas, c’est sûrement pareil partout et regardé comme l’école et l’éducation parentale sont critiquées en France, alors je crois que cela apparaît un peu partout en Europe.

Virgile a écrit.

Citation :
A un euro le sac poubelle, je comprend (mais je n'admet pas) que ce genre de choses se passe en ville. C'était prévisible ! Et ce n'est pas la faute des personnes chargée du nettoyage car elles passent régulièrement dans nos rues.

Allez donc expliquer à une famille qui peine à boucler le budget d'un mois qu'elle doit payer un euro par sac alors que des taxes ont déjà été versées à la ville !

Je suis heureuse de voir qu’il y a quand même quelqu’un qui est d’accord avec moi depuis le temps que je dis que les promesses du bourgmestre ne sont pas tenues, car rappeler vous quand la commune avait mis en place les sacs payant le bourgmestre avait dit qu’il supprimerait la taxe poubelle, il ne la pas fait et pire le collège communal à encore augmenté la taxe en 2007.

Virgile a écrit.

Citation :
Comment justifier toute cette débauche d'argent lors des activités ludiques verviétoises ou le sauvetage d'un club de basket mal géré alors qu'il manque 350000 EUR à la police, par exemple ? Et je ne parle pas encore du CPAS qui doit aussi serrer la ceinture !

Je trouve cela honteux, quand on voit que des gens crèvent de faim, d’autres qui on des fins de mois difficile et que la ville jette l’argent par les fenêtres et s’est nous les citoyens qui devront encore payer toutes ses dépenses qui par les temps qui cour ne sont pas nécessaire.

flower lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgile
Best of Membre
avatar

Nombre de messages : 936
Age : 50
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Lun 28 Jan - 9:30

Mamm a écrit:
depuis le temps que je dis que les promesses du bourgmestre ne sont pas tenues

Le bourgmestre (et son équipe) est passé maître dans l'art de ne pas respecter ses promesses. Je pense à la consultation de la population sur DES projets pour le centre-ville, aux taxes poubelles qui devaient disparaîtres, aux taxes qui ne devaient pas être augmentées et qui l'ont été de 40% sur les immondices, à la prétendue bonne santé des finances communales, au plan de redressement financier de la ville qui ne devait pas avoir d'incidence sur les emplois et qui s'est soldé par la mise à la porte de deux agents, à plus de sécurité pour Verviers alors qu'il diminue le budget de la police, à plus d'aide sociale alors que les finances du CPAS sont diminuées, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leserpentsouslherbe.blogspot.com/
fredbeck



Nombre de messages : 16
Age : 48
Localisation : verviers
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Lun 28 Jan - 17:07

bonjour à tous....

je ne veux pas paraître orienté politiquement car je ne le suis pas... mais, une des causes de ce problème provient, je pense, du fait que chaque ville perçoit des fonds lors de l'inscription d'une nouvelle famille ou personne au cpas... verviers est un peu la ville record au niveau de ces subsides et donc des inscriptions, cependant notre région n'offre pas grand chose au niveau de l'emploi et donc très peu de possibilité de sortir de la précarité. notre ville a plus ou moins essayé de placer ces gens en difficulté sur les communes d'ensival, pepinster et limbourg... mais voilà, ces communes n'en veulent pas ou plus... l'idée même de faire de nouveaux logements sociaux n'est pas abordée. faut il, pour la ville de verviers, y voir les résultats d'une manière d'agir véritablement orientée sur un certain clientélisme politique, quoique cela puisse avoir comme conséquence?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oedipe

avatar

Nombre de messages : 346
Age : 63
Localisation : Stembert - Verviers
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   Lun 28 Jan - 18:42

Citation :
verviers est un peu la ville record au niveau de ces subsides et donc des inscriptions, cependant notre région n'offre pas grand chose au niveau de l'emploi et donc très peu de possibilité de sortir de la précarité.
de fait Verviers est un miroir aux alouettes et Wathelet Senior avait déjà condamné l'attitude irresponsable des gens qui envoyaient systématiquement les immigrés s'installer à Verviers .... où ils étaient bien accueillis ...

bon il y a une photo .. mais est-ce un problème récurent ou le passage exceptionnel d'un chienchien ou d'un gros matou ! .... il est normal que le tarif des immondices est élevé .. n'oublions pas que notre ami Reynders a renvoyé vers les communes toute une série de frais qui étaient pris en charge par le fédéral ... or ces frais sont particulièrement élevés dans les grosses communes celles-là même où la moyenne financière des contribuables est la plus faible .. le but réel de Reynders étant de favoriser les petites communes ne rassemblant que ses riches électeurs ... et concernant les immondices il y a encore trop peu de monde qui trie ou qui compacte ses déchets ... ce qui fait descendre le prix d'utilisation des sacs .. par contre vu la taille des sacs verts je plaint parfois les ramasseurs de mes sacs remplis d'ordures compactées :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evestey



Nombre de messages : 1
Age : 64
Localisation : jalhay
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Difficile d etre jeune et aide a Verviers   Jeu 25 Fév - 23:24

Etre jeune et majeur,habitant Verviers.
Sans ressources etre heberge provisoirement.
Cest quoi etre majeur,c est le droit que la Belgique a donne aux jeunes de 18 ans au libre choix de leur vie ( les parents n ont plus le droit a la parole,quoi qu en disent les organismes sois disant d aide sociale ).
Alors etre jeune sans ressources et n ayant droit a rien.
Centre public d aide social c est quoi,sense aider surtout provisoirement,c est sense aussi ne pas demolir le jeune en face de personnes qui pourraient être un peu plus humains.
Le jeune doit évidement pour manger ou pour chercher du travail avoir de quoi se déplacer,on étouffent bien souvent et on ferment les yeux.
phénomène de société démoralisant les jeunes.
Je me permet de parler ici de mon fils qui se débat pour trouver une oreille humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Précarité chez nous à Verviers, sans solutions ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nôtre petit chez nous !!!
» lezards de chez nous et d ailleurs
» La tourterelle dominicale en repos chez nous !
» la snsm, même chez nous.
» Il fait trop chaud chez nous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Best of Verviers :: Le coin à paroles de Best of Verviers-
Sauter vers: