Best of Verviers

Toutes vos réflexions peuvent se partager le forum Best of Verviers
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  MembresMembres  

Partagez | 
 

 St Nicolas des étudiants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pilou



Nombre de messages : 388
Age : 67
Localisation : Dison
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Jeu 4 Déc - 15:33

Fed a écrit

Citation :
c'est exactement ce que je reproche à cet arrêté communal, c'est qu'il ne traite pas les personnes de manière égale ... C'est gravement anti-démocratique.

C'est un arrêté communal, pris par le bourgmestre de Verviers dans le cas présent, donc il s'applique sur le territoire de la ville de Verviers et aux élèves fréquentant les écoles de Verviers

Le bougmestre de Verviers va prendre des arrêtés concernant Theux ? Ce n'est pas Keulen tout de même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Jeu 4 Déc - 15:41

Ah, non, je ne pense pas Pilou ... il prend un arrêté communal qui touche toute personne étant sur le territoire verviétois à un moment donné, sans distinction de race, de couleur ... c'est à dire qu'un rhéto = un rhéto, qu'il vienne de Verviers, de Theux ou de Pétaouchnok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PhG



Nombre de messages : 757
Age : 52
Localisation : Verviers-Lambermont
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Jeu 4 Déc - 17:02

Un arrêté communal, c'est une loi ?
Si c'est une loi, la justice doit être rendue.
Je propose qu'on surveille un peu mieux la justice.
Je propose d'ailleurs que notre bourgmestre s'en charge... Very Happy
Et les écoles libres ?
Je propose qu'on surveille un peu mieux les élèves des écoles libres.
Je parierai ce dont je ne me sers plus (depuis belle lurette rapport que l'andropose c'est pas qu'un mythe) que ce sont eux les fauteurs de troubles.
Je propose qu'on surveille un peu mieux les écoles libres.
Qu'on supprime la st Nicolas et l'enseignement libre, tiens. Y aurait moins de bordel nom de dieu. D'ailleurs y aurait plus de dieu ni de saint, si y avait plus d'écoles libres pour enseigner ces foutaises.
Je propose d'ailleurs que notre bourgmestre s'en charge... Very Happy
Bon, c'est pas tout ça mais j'ai mis une potée aux carottes à cuire, faut que je rajoute les saucisses. Et puis Nikkos Imlekas va bientôt commencer, alors, à plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oedipe



Nombre de messages : 346
Age : 62
Localisation : Stembert - Verviers
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Jeu 4 Déc - 19:16

  • j'en vois un qui s'excite parce que d'autres dans ce forum parlerait de FI . mais j'ai beau chercher je n'ai vu aucune intervention de ce genre .. peut-il indiquer où ces propos sont tenus ?
  • je n'ai lu nulle part que le port du tablier était interdit pour ceux sans bracelet mais bien la récolte d'argent, la presse ne devrait peut-être pas se contenter d'un seul son de cloche ... Wink
  • mais dans le cas où l'information serait exacte je me pose pas mal de questions car
    -j'ai vu pas mal d'élèves de 5ème année (âge normal de 17 ans maximum) se promenant en ville vers 14h et c'est cela qu'il faut éradiguer (pas d'adultes qui seraient dans le supérieur) sans tomber dans le travers stupide des poursuites pénales, on leur donne rendez vous à l'entrée de leur école dans la demi heure ..
    - la plupart des élèves de 6ème n'ont quand même pas été à l'école ce jour là
    - beaucoup d(e parents d')'élèves ont achetés le bracelet et n'en ont pas eu besoin se promenant avec d'autres qui n'en avaient pas et n'étaient pas inquiétès
    - à Huy j'ai appris que le bracelet était de 5 € (comprenant un sandwich et une bière) et que la zone de réjouissance était limitée et canalisé à une seule place et pas question de collecte .. faudrait voir dans les faits bien sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Best of Membre


Nombre de messages : 907
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 6:35

Oedipe a écrit:
[list][*]j'en vois un qui s'excite parce que d'autres dans ce forum parlerait de FI . mais j'ai beau chercher je n'ai vu aucune intervention de ce genre .. peut-il indiquer où ces propos sont tenus ? [*]

Il s'agit du dernier paragraphe du post du Mer 3 Déc - 20:26 de Socrate.
je cite: "MAIS A la lecture des posts, je constate que beaucoup (pour ne pas dire tous) sont offusqués ...d'une personne qui s'est mise en tort.
C' est ce que j'appelle une inversion des valeurs (traditionnelles) .
Par contre , contre le "verbalisage" de personnes nettoyant la Vesdre, là, on s'en donne à coeur joie
..."

Il s'agit bien d'un digression vers FI et ce qui tourne autour (VA en l'occurrence). C'est quand même évident. ça n'a rien à voir vec St Nicolas.

En plus, ce brave étudiant du secondaire s'est - à mes yeux - moins sciemment mis en tort que VA. Donc, je ne vois doublement pas l'utilité de faire référence à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 7:08

Eh la ! J'en veux pas au média. Il écrit ce qu'il veut, c'est la liberté de la presse. Et ça permet au lecteur de se forger une opinion qui ne doit pas être automatiquement en phase avec le commentaire journalistique. Nous sommes libres de penser ce que nous voulons du comportement de cet étudiant. Si comparution il y a, ce sera un fait et il sera bien entendu libre de se défendre. Un petit truc comme ça pourrait aller loin, au nom des libertés individuelles... et des contraintes qu'elles engendrent. Assez paradoxalement, pour que chacun puisse être libre il faut des règles très strictes. Quand notre liberté s'arrête où celle de l'autre commence.

Voici justement ce que j'ai lu, que je reproduis en copier-coller, à propos d'un gars qui roulait à 140 km/h dans un tunnel: "(...) je suis désolé mais je ne respecte pas toutes les règles qu'on m'impose sans réflexion... J'ai un cerveau et je m'en sers.(...) Donc, parmi les règles que l'Autorité m'impose, je respecte celles que je considère utiles et intelligentes. Dans le cas de la route, c'est la règle qu'il faut adapter sa vitesse aux circonstances !"

Voilà un exemple de liberté individuelle. L'étudiant dont il est fait état aurait-il tenu le même genre de raisonnement ? C'est une question. Je ne sais du dossier que ce que j'en ai lu dans la Presse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Best of Membre


Nombre de messages : 907
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 8:08

A lire l'artcile dans la presse, l'étudiant ignorait que le port du tablier était illégal. Il se référait à ce que la presse avait mentionné (jet de farine, bracelet pour collecte, consommation d'alcool sr la voie publique), mais ignorait les mesures de restriction du port du tablier.
Je dois également avouer que sur ce forum, personne n'en a parlé. Donc, même si personne n'est censé ignorer la loi, il semblait difficile au départ d'être au courant de ce qui, spécifiquement, concernait le port du tablier.
Relisez les posts relatifs à ce sujet, aucun intervenant n'en parle, personne n'ayant rien lu sur ce sujet dans la presse.
J'avoue qu'en qualité de père, je n'ai pas envoyé mon fils à la Ville, pour lire l'ensemble de l'Arrêté avant la St Nicolas, et que beaucoup d'autres ne l'on pas fait non plus...
Nous avons également reçu de la direction de l'école de mon fils un document à signer, qui reprenait les mesures pour la St Nicolas, et le port du tablier n'était pas évoqué (on y parlait du bracelet, de la quête, de l'alcool sur la voie publique, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 9:07

Je ne parle pas du tablier non plus. J'ai juste précisé que je me référais aux articles de presse, dont voici un exemple (en copier-coller du "Jour"). Vous admettrez quand même qu'un étudiant de 22 ans qui se mêle à une fête réservée aux réthos, c'est un peu "jouer avec le feu". Ce qui amène des restrictions, ce ne sont pas les fêtes, ce sont les abus qu'elles engendrent. Ma fille, aujourd'hui âgée de 32 ans, a fêté la Saint Nicolas en rétho à 18 ans. Etant moi-même en ville, j'avais offert une tournée aux "gosses" en restant, logiquement, peu de temps avec eux. L'ambiance était formidable. Eh bien, il paraît que ça a drôlement évolué, et pas dans le bon sens. Par ailleurs, de quel droit la police aurait-elle dit à Olivier qu'il serait convoqué devant le Tribunal ? Elle n'a rien à décider. Elle se limite à rédiger un procès-verbal d'intervention qu'elle transmet au Parquet, absolument rien de plus. Et c'est le Parquet qui décide, personne d'autre.

Voici l'article :

Olivier n'est plus en rhéto. Mais il continue de faire la St-Nicolas. Le «port illégal» du tablier lui coûtera une amende de 50 €. Et une convocation au tribunal?

Franck DESTREBECQ


Hier, c'était la Saint-Nicolas à Liège. Dix jours après la Saint-Nicolas à Verviers... où la fête a été morose pour les jeunes suite au festival de prohibitions décrétées par les autorités publiques. Mais elle risque aussi d'avoir des prolongements pour un des étudiants qui se sont faits embarquer par la police après s'être fait pincer en état de «port illégal» de tablier d'étudiant. Pour rappel (Le Jour du samedi22 novembre), seuls les rhétoriciens et uniquement des écoles de Verviers avaient le droit de revêtir ce fameux tablier, et encore à condition qu'ils portent aussi un bracelet d'identification vendu par les autorités publiques au prix de 2 €.

Or, à 22 ans, Olivier Lennerts n'est plus en secondaire. Mais, chaque année, il continue de faire la Saint-Nicolas, «qui est devenue une tradition et c'est l'occasion de nous retrouver entre copains et copines avec lesquels on était en secondaire», explique-t-il. Résultat : le voilà, comme d'autres, sous le coup d'une amende administrative de 50 €. Et ce n'est pas fini : «Le soir même, j'ai reçu sur mon GSM un coup de fil de la police pour m'annoncer que je recevrais dans les 3-4 semaines une convocation pour me présenter au tribunal. Je n'ai encore rien reçu, c'était peut-être seulement du bluff.» En tout cas, pour lui, et ses copains, tout cela prend des proportions... disproportionnées, tellement il leur semble «ridicule» d'en avoir là pour une telle peccadille.

Si cet étudiant stembertois (il est dans une école supérieure) souhaite aujourd'hui témoigner de sa mésaventure, c'est surtout pour dénoncer ce qu'il considère comme «une exagération des interdictions» (avec la conséquence induite «de voir les jeunes comme des méchants») et même, pour ne pas dire plus, un «écrasement des libertés».

Certes, répète-t-il, «je comprends qu'on prenne des dispositions pour éviter des débordements comme il y en a eu l'année passée, où ça a été vraiment le bordel. Mais là, c'était trop...» Référence aux interdictions de collecter une pièce auprès des passants ou, comme dans son cas aussi, de simplement revêtir son tablier d'étudiant pour tous ceux qui n'étaient pas en rhéto dans une école verviétoise.

Olivier Lennerts souhaite également témoigner parce que, «si personne ne s'élève contre de telles exagérations dans les réglementations, elles seront maintenues. Et si la Saint-Nicolas a été plus que morose cette année, elle risque alors de l'être plus encore par la suite - alors que ce doit être une fête - pour finir par ne plus exister. Je le répète : qu'on prenne des mesures, oui. Mais là, c'est vraiment trop!».

Le récit d'un rebelle en blouse blanche

C'est le temps de midi, en ce vendredi 21 novembre de la Saint-Nicolas à Verviers. Olivier Lennerts se trouve sur un banc de la place Verte, avec quatre copains et copines depuis les secondaires. « L'un d'eux a reçu une remarque d'un policier parce qu'il buvait une canette de bière et il la lui a remise. Mais ce policier, qui était vraiment sympa et cool, a aussi remarqué que nous n'avons pas de bracelet de rhéto. Il nous a alors avertis qu'on ne pouvait pas porter de tablier et il nous a demandé de l'enlever. » Là, le jeune Stembertois et son copain Thibaut n'en croient pas leurs oreilles. Ce n'est quand même pas possible, pensent-ils. Interdire de boire de l'alcool en rue, d'accord. Interdire de lancer de la farine, d'accord. Mais interdire de porter son tablier d'étudiant si on n'est plus en rhéto ?

Pour en avoir le coeur net, Olivier et Thibaut vont retrouver le policier dans son combi, un peu plus loin. Toujours avec leur tablier sur le dos. Non sans une part de provocation, concède Olivier, car « un système, quel qu'il soit, n'a la possibilité de se remettre en question que si l'on s'y oppose ». Mais il y avait aussi le besoin de trouver l'explication à cette exagération.

Au combi, ils demandent à voir ce règlement interdisant, pour un jour, ce qui était considéré comme un déguisement prohibé. Impossible de mettre la main dessus. Un autre gardien de l'ordre, beaucoup « moins cool », arrive et là, l'affaire s'envenime. « "Enlevez votre tablier, on ne discute pas ! La loi, c'est moi !", nous dit-il. Comme on refuse d'obtempérer, il nous demande notre carte d'identité et mentionne que nous aurons une amende. Il nous demande aussi notre adresse. On ne répond pas, en pensant à l'amende. Comme je vois que cela n'ira pas - entretemps, on a été entouré par six policiers au total _, je propose que nous enlevions notre tablier mais qu'on ne nous mette pas d'amende. "Trop tard !", nous répond ce policier. »

Les deux rebelles retirent quand même leur tablier et sont embarqués pour l'hôtel de police à la chaussée de Heusy, pour qu'on puisse bien leur y lire le fameux arrêté. « Heureusement, on était sobres et on est toujours restés calmes, même si j'ai eu plus d'une fois envie d'éclater de rire face au ridicule de cette situation. Figurez-vous que je suis toujours resté avec mes oreilles de Tigrou en peluche sur la tête ».

Arrivés à l'ancienne gendarmerie, les deux jeunes lisent bel et bien l'arrêté de police et expliquent au pandore qui tape le procès-verbal qu'ils avaient bien lu dans la presse les mesures d'interdiction mais qu'ils n'avaient jamais entendu parler de celle de porter son tablier si on n'était pas en rhéto à Verviers. « Vous savez ce qui nous a été répondu ? "Nul n'est censé ignorer la loi !" Et une phrase du style : "Vous auriez dû aller à la maison communale pour consulter le règlement".»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Best of Membre


Nombre de messages : 907
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 10:39

Popeye a écrit:
Vous admettrez quand même qu'un étudiant de 22 ans qui se mêle à une fête réservée aux réthos, c'est un peu "jouer avec le feu".

Pourquoi?
S'il a des amis de 18-19 ans!
Mon filieul, qui est dans le supérieur (il a 21 ans) a participé à la fête (un verre en ville et soirée à Jalhay).
N'oubliez pas, cher Popeye, que dans la tranche 18, 19, 20, 21, 22 etc ans, beaucoup de jeunes se fréquentent au sport ou à d'autres activités. Il n'y a pas que l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 11:04

Putain de bordel de cul! Ai perdu tout mon message en ayant accroché le mauvais bouton de la souris! Bon, on recommence (plus ou moins) …

Avec tout le respect que j'ai pour les plus anciens de ce forum, il me semble qu'il y a un peu une espèce de grosse soupe qui est faite avec tout, mais je dirais qu'elle est très évocatrice.

Au début, dédé nous a parlé de "son temps" où les seuls les étudiants du supérieur faisaient la St-Nicolas. Je lui ai répondu que cela faisait 15 ans au moins qu'à Verviers, les étudiants du supérieur (très très minoritaires) des quelques écoles survivantes et les élèves du secondaire participaient conjointement à l'événement.

Deuxièmement, Popeye lui, trouve qu'un adulte confirmé de 22 ans qui participe à un événement "réservé" aux gamins de 18 ans, c'est "jouer avec le feu". Bref, ce qui est tout le contraire de la position de dédé. Faudrait savoir, non? Pour finir, la St-Nicolas, c'est un événement pour élèves ou pour étudiants?

Cette contradiction est selon moi très révélatrice d'une chose: le manque de connaissance de ce qu'est une guindaille d'étudiant au XXIe siècle et la non-prise en compte des spécificités locales de la manifestation. Je sens que je vais encore me faire des amis du côté de l'Hôtel de Ville, mais c'est, je pense, précisément la raison pour laquelle la situation est celle qu'elle est. Qui a-t-on consulté? Les dirlos et les flics qui sont arrivés au développement d'un ensemble de mesures permettant d'encadrer la manifestation. La belle affaire! Qu'est ce que les flics et les dirlos connaissent à une guindaille d'étudiants? Les dirlos voient que leurs élèves manquent les cours et picolent, et les flics voient les étudiants qui picolent et peuvent potentiellement représenter un danger sur la voie publique. Il aurait probablement été bon de consulter des acteurs de terrain, des associations d'étudiants du supérieur, des élèves, des collègues d'autres communes pour voir comment ils s'y prenaient pour gérer des situations identiques. Avec une telle photographie faussée de la situation et totalement en méconnaissance de cause, on ne pouvait arriver qu'à un ensemble de dispositions uniquement coercitives, mais surtout peu réfléchies et peu en proportion par rapport aux nuisances subies.

N'aurait-il pas mieux valu de centraliser tout place du Martyr avec barrières nadar et ambiance musicale, quitte à rendre piétonne la rue du Collège pour l'occasion? Concentration de la foule en un seul point, concentration de la surveillance en un seul point, trajet sécurisé pour les étudiants entre les cafés de la Place, la Place et l'Indiana. Ou de proposer aux cafés intéressés d'avoir une "gargotte" sur la place du Martyr avec boissons moins cher que dans leur établissement afin d'augmenter encore la concentration de l'événement en un seul point? En addition, une tente de la Croix-Rouge sur la place pour les plus émèchés et une "Rest Room" espace fermé, un peu cosy, avec musique calme, pour se reposer et distribution de softs pour récupérer (pour piquer l'idée à Willow qui en parlait à une autre occasion et qui l'avait déjà piquée à d'autres gros évènements comme I Love Techno justement). On pourrait encore mettre en place un système de stewards, qui seraient eux aussi des élèves. Quand j'étais student à LLN, mon co-koteur faisait partie des stewards lors des 24H. Il aimait beaucoup la manifestation, mais n'était pas un grand guindailleur. Il a opté pour la fonction de steward où son rôle était d'encadrer la manifestation, de guider les gens vers les bons endroits, de suggérer à l'un ou l'autre de faire un passage par la "Rest Room". C'est une excellente manière de fédérer tout le monde autour de l'événement et d'établir un dialogue qui ne s'inscrit pas dans un rapport de force "étudiant – autorité", mais "étudiant – étudiant".

Enfin, et je terminerai par là, il serait franchement bon que l'on réactualise, et ce pour toutes les communes, la manière dont on publie les modifications ou les ajouts au règlement communal de police. Je suis prêt à mettre ma main à couper que les dispositions minimales relatives à la publication de ce genre d'arrêtés communaux datent d'un demi-siècle si pas plus. On doit avoir un texte du style: "La publication des nouveaux arrêtés communaux ou des modifications et amendements des arrêtés communaux existants devront être publiés dans le registre du règlement de police une semaine après leur ratification par les autorités compétentes. Ce registre est gardé à l'Hôtel de Ville et est consultable tous les premiers lundi du mois." Nous sommes au XXIe siècle et nous disposons d'outils autrement plus performants qui permettraient de rendre la transmission de ces informations de manière tout à fait efficace et accessible au plus grand nombre. Nul n'est censé ignorer la loi … nous sommes d'accord là dessus. Ne pas utiliser tous les moyens disponibles pour la rendre publique, n'est-ce pas tout simplement interpretable comme une volonté de l'occulter?

Sur le site internet de la Ville de Verviers, ce qui me semblerait être le meilleur vecteur d'information, les dispositions prises à l'occasion de la Saint-Nicolas ne sont mentionnées nulle part, . Le règlement de police téléchargeable ainsi que son addendum n'en font pas état et les comptes-rendus des conseils communaux ne sont plus mis à jour depuis belle lurette. Et je trouve un peu court de se retrancher derrière cette magnifique phrase: "Les informations présentes sur ce site revêtent un caractère officiel. Leur portée n'est toutefois qu'informative." Diffuser publiquement un règlement de police "revêtant un caractère officiel" mais de manière lacunaire, n'est-ce pas aussi le signe d'une dissimulation (involontaire) de publication de la loi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pilou



Nombre de messages : 388
Age : 67
Localisation : Dison
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 11:51

Très honnêtement, et indépendamment des désagréments subis par ces jeunes, ce qui pour eux n'a évidemment rien de positif, vous pensez réellement que le parquet va poursuivre ?

Personnellement, j'en doute ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 12:05

Ben, le mec a quand même reçu un coup de fil de la police qui disait qu'il pourrait recevoir prochainement une convocation au Tribunal ... je constate juste que pour cela, on sait utiliser les techniques modernes ...

Si c'est uniquement pour faire peur, c'est encore plus concon!


Dernière édition par Fed le Ven 5 Déc - 21:43, édité 1 fois (Raison : Rectifié "sms" par "coup de fil")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 12:49

Zut, j'ai perdu mon texte. Fed, z'êtes plus tout seul.

Je résume. Je m'étonne, tout simplement. D'abord du manque de bol d'Olivier, sur qui les policiers sont tombés. Et puis, le jeune homme n'ayant pas été privé de liberté, les verbalisants ne préviennent pas le Parquet. Ils rédigent un procès-verbal et le transmettent par voie normale (surtout pour un fait aussi anodin). Peu de temps après les faits, un policier informe Olivier qu'il comparaîtrait en justice. Je suis surpris d'une telle rapidité. Et je suis encore plus surpris de l'initiative du policier, qui est totalement sorti de son rôle. C'est le Parquet qui décide, les verbalisants ne sont pas informés. C'est le greffe du Tribunal qui, le cas échéant, informe et convoque le justiciable.

Par ailleurs, les copains d'Olivier, qu'il a retrouvés, ne sont plus réthos s'ils ont 19, 20, 21 et 22 ans, à moins d'être vraiment amoureux de Saint Nicolas au point de doubler, tripler et quadrupler. Les copains du secondaire avaient plus ou moins 14 ans quand lui était en rétho.

Ce n'est qu'une réflexion personnelle. Qui m'amène à me faire ma petite idée. J'essaierai d'en savoir un peu plus. Je vous tiendrai informés. Promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 13:14

Merci de votre solidarité Popeye!

Mais vous n'y êtes pas. Cela fait 15 ans minimum que traditionnellement à Verviers, et les étudiants du supérieur (ils sont franchement minoritaires en nombre) et les élèves du secondaire de Verviers et des alentours, se retrouvent l'après-midi (parfois le matin) pour fêter la Saint-Nicolas. Je conçois que cette manifestation n'est pas un "droit" acquis et immuable et que l'on doit toujours tenter d'améliorer la formule. Mais là, on n'a pas essayé d'améliorer la formule, on a bousillé le principe en essayant de dissuader les students de faire la Saint-Nicolas et en interdisant à d'autres purement et simplement de la faire. Pire, on a peut-être même espéré qu'ils iraient faire leurs "crasses" (pour faire un clin d'oeil à PhG) ailleurs, un peu comme les flamands et leur lisier de porcs. Désolé, mais si c'était le but escompté, là, je ne le barre pas, c'était vraiment petite bite comme manière de procéder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pilou



Nombre de messages : 388
Age : 67
Localisation : Dison
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 13:17

Mais ce fameux sms a-t-il une quelconque valeur légale ? Curieuse attitude de la part de ce policier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 21:17

Voilà voilà. Ce n'est pas du tout une amende pénale qu'Olivier encourt mais une amende administrative. Je précise "encourt" parce qu'il n'est même pas dit qu'elle sera appliquée.

Le Parquet n'a jamais été saisi de quoi que ce soit parce qu'il n'avait pas à l'être, les conditions de poursuite n'étant pas réunies.

Le coup de téléphone relève donc de la plus haute fantaisie.

Voilà comment on fabrique un événement avec rien, comment on met en retard un train qui arrive à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Ven 5 Déc - 21:45

Donc, soit Olivier est un menteur, soit le journaliste est un menteur, soit le policier a mal agi? Est-ce que j'ai bien tout compris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Sam 6 Déc - 10:06

Fed, je cite des faits dont vous déduisez ce que vous voulez.

A la lecture de l'article, mon attention a été immédiatement attirée par ce coup de téléphone. Je me suis dit que ce n'était pas possible, mais qu'il valait quand même mieux vérifier.

De mon point de vue, le journaliste n'a pas menti. Il a "bu" les propos d'Olivier sans se poser la moindre question. Problème : les lecteurs prennent pour "vrai" un acte (la comparution) qui n'existe pas.

Il reste deux hypothèses : une mauvaise blague (d'un policier ou d'un anonyme) ou un mensonge. Les autorités pourraient peut-être le savoir en vérifiant le numéro d'origine de l'appel et en ouvrant une enquête. Mais, est-ce important ?

Pour moi, l'important (et l'inquiétant), c'est que j'entends déjà des lecteurs hurler "quand c'est un sale petit malfrat, on ne fait rien. Ici, s'agissant d'un brave étudiant qui n'a rien fait de mal (ce qui est vrai, c'est quand même pas un criminel), on le traîne immédiatement en justice", et autres commentaires du même genre. Vous pouvez ainsi mesurer les effets pervers d'un simple article.

Le journalisme est un métier difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Best of Membre


Nombre de messages : 907
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Sam 6 Déc - 11:22

Question naïve de ma part.

Est-ce que lorsqu'un policier vous verbalise, vous êtes obligés de lui donner votre numéro de GSM?

Jusqu'où va la limite de la vie privée?

Ou bien le policier était le tonton d'Olivier et connaissait son numéro de GSM?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PhG



Nombre de messages : 757
Age : 52
Localisation : Verviers-Lambermont
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Sam 6 Déc - 12:07

Je crois que, à moins d'être juriste ou avocat et de connaître parfaitement les limites de la loi, lorsqu'un policier demande quelque chose, on obtempère. Personne n'a envie de se retrouver en garde à vue parce qu'il répond de travers.
Le policier représente l'autorité de proximité, on doit se plier à ses injonctions. De là à ce qu'il y en aient qui abusent... il y a des frustrés dans toutes les professions, et le hasard fait qu'on tombe parfois dessus.
On est déjà fichés dans Facebook, a-t-on envie d'avoir un casier en plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Sam 6 Déc - 13:58

Question pertinente Dédé.

En principe, un tel renseignement ne se demande pas, justement par respect de la protection de la vie privée. Cependant, comme nous ignorons tout du dossier, nous ne savons pas ce qui s'est dit.

Je ne comprends pas pourquoi un policier aurait téléphoné à Olivier pour lui annoncer un fait (la comparution) qui n'existe pas.

Anodin ? Voire... j'entends déjà certains lecteurs hurler "quand c'est un malfrat, on le relâche et il n'y a pas de poursuite. Ici, dans le cas d'un brave étudiant qui n'a rien fait de mal, on le fait comparaître", et autres commentaires du même tonneau.

J'ai pris l'initiative de me renseigner parce que des intervenants sur ce cite se sont référés à l'article publié pour s'en prendre aux autorités et rien qu'aux autorités. Critiquer celles-ci, oui, bien sûr, c'est une liberté citoyenne, mais pas n'importe comment ni avec n'importe quoi. Et surtout pas sur base d'éléments qui s'avèrent faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Dim 7 Déc - 22:23

Il a parfois un peu bon dos le "respect de la vie privée", non?

Vous rentrez votre déclaration avec taxe on web la première année ... c'est bien, pratique, rapide ... vous le faites la deuxième année parce que c'est bien, pratique, rapide ... et vous voyez toute votre privée calibrée sur une page web. Alors, la vie privée, elle est loin pour moi!

Et je vais être honnête Popeye, vos faits, vos actes, ils sont bien jolis, mais quand on a un étudiant qui se fait arrêter pour "port illégal du tablier", il est important de s'intéresser à la panoplie de mesures qui ont été prises et si besoin, de les remettre en question puisque sans ces mesures, il n'aurait pas été arrêté ... Comprenons la situation, et identifions les tenants et aboutissants.

Perso, j'ai critiqué les autorités parce que les mesures qu'elles ont prises sont démesurées, non réfléchies et probablement inapplicables et inopérantes. Vous ne m'avez pas contredit là dessus. Pour votre gouverne, je n'ai pas que émis que des critiques, j'ai aussi apporté des pistes de solutions. Quand j'ai expliqué le cas à des juristes d'un autre barreau que celui de Verviers (je ne l'ai pas encore fait avec celui de Verviers), j'ai eu un beau gros fou rire et un énorme "Nooooon???!!!???" dubitatif.

Ce qui m'interpelle par contre un peu plus, c'est le fait que vous vous êtes renseigné ... auprès de qui? Des autorités communales? De la police? D'Olivier en direct? Et plus inquiétant, vous laissez sous-entendre que vous avez obtenu des réponses et que nous avons raconté n'importe quoi et principalement le journaliste?

Là, je m'incline! ... Respect! ... de la vie privée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Lun 8 Déc - 7:30

Je n'ai pas d'avis sur tout et, ce faisant, je ne me sens pas obligé d'approuver ou de désapprouver. J'ai juste indiqué que ce n'est pas la fête qui posait problème mais les abus qu'elle engendrait, n'en déplaise aux avocats du Barreau de Liège. J'ai été frappé par ce que j'ai lu, à savoir qu'Olivier a été informé par téléphone, quelques heures après les faits, qu'il devrait comparaître tout prochainement. Ca ne tenait pas du tout la route mais libre à vous de le prendre comme parole d'Evangile ("c'est vrai sais-tu, je l'ai lu dans le journal"). Voilà comment on manipule l'opinion et loin de moi l'idée de penser que c'était l'intention du journaliste. Je n'y crois même pas du tout. Tout au plus lui reprocherais-je (et encore, il est libre autant que nous le sommes) de ne pas avoir tenté de recouper l'information, tant elle était à tout le moins surprenante, pour ne pas dire grotesque.

La véracité du fait a plus d'importance que la source, rien ne vous empêche d'ailleurs de faire pareil. Personne ne vous le reprocherait.

Et puis, Olivier n'a pas été "arrêté" et conduit au poste pour le simple port d'un tablier blanc mais pour l'arrogance de ses propos. Il avait reçu une simple remontrance et une injonction, mais il est revenu à la charge d'une manière qui a été mal prise par un agent. Jusqu'à présent, il encourt une amende administrative. Mais attention : nous ignorons la teneur du procès-verbal. Nous ignorons tout ce qui s'est dit. Et la suite est du ressort des autorités administratives et/ou du Parquet. De toute façon, ce n'est pas pour l'immédiat, d'où la haute fantaisie du coup de téléphone. Tout est peut-être dans tout mais que voulez-vous, j'ai pris l'habitude d'avancer pas à pas, en ouvrant et en fermant des portes. Et figurez-vous que je ne m'en porte pas mal.

Quant à la notion de vie privée, c'est un autre débat, vaste et délicat. Nous vivons dans le progrès, de plus en plus rapide et sophistiqué, avec ses avantages et ses inconvénients. Votre (nouvelle) carte d'identité n'indique même plus votre adresse. Elle comporte une puce et vous ne savez pas ce qu'il y a dedans. Vous auriez raison de vous interroger. C'est la question qu'elle doit comprendre des informations essentielles mais pas des informations accessoires. Récemment, j'ai été contrôlé. Sur la seule base de ma CI ils connaissaient mon adresse et savaient si j'étais propriétaire de la voiture, si j'étais en ordre de permis de conduire, d'assurances et de contrôle technique. C'est correct et normal. Mais... ils n'ont pas à savoir si je suis célibataire, marié, divorcé, hétérosexuel, chrétien, athée, si j'ai un casier judiciaire, ma mutualité, si je suis syndiqué, etc. Et ça, j'ignore s'ils l'ignorent. Ce n'est pas un secret d'Etat mais quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Lun 8 Déc - 7:36

Fed, je cite "barreau de Liège", ce que vous n'avez pas précisé. Autant pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Lun 8 Déc - 10:31

Donc, j'en conclus que selon vous, c'est Olivier le menteur et qu'il n'a jamais reçu de coup de fil de la police et qu'il a donné de fausses informations au journaliste qui lui, n'a fait que retranscrire.

PS: n'ai pas saisi votre histoire de Barreau si ce n'est que vous supputez que c'est des personnes du Barreau de Liège sur je ne sais quelle base que j'ai consultées et que je démens formellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Lun 8 Déc - 11:34

Vous n'avez rien à démentir. J'ai rectifié l'histoire du Barreau, en battant ma coulpe.

Et vos conclusions sont très hâtives. Ne faut-il pas savoir s'il y a eu appel ou non et si oui de qui ? Rien de plus, rien de moins. Ce sont des questions, pas une accusation.

Et puis, sur le fond, ça ne changerait rien. Il importe que les étudiant puissent s'amuser en toute sécurité, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Lun 8 Déc - 14:27

On va pas épiloguer 25 millions d'années, mais je dois dire que je suis un peu éberlué par vos propos.

Pour faire bref:

- vous nous dites que cette histoire vous parait bizarre (jusque là, je suis d'accord avec)
- vous nous dites que vous allez tenter d'en savoir plus
- vous assénez comme un fait et je vous cite:

"que le coup de téléphone relève de la plus haute fantaisie" ...
"Il reste deux hypothèses : une mauvaise blague (d'un policier ou d'un anonyme") ou un mensonge".
"Critiquer celles-ci (les autorités communales), oui, bien sûr, c'est une liberté citoyenne, mais pas n'importe comment ni avec n'importe quoi. Et surtout pas sur base d'éléments qui s'avèrent faux".
Ce qui vous fait dire cela et comment vous pouvez frapper cela du sceau de la certitude...??? On n'en sait rien, et c'est plus que probablement mieux de ne pas le savoir puisque vous dites "avoir pris l'initiative de vous renseigner".
-puis, vous semblez revenir un peu sur vos propos en disant par rapport au coup de fil que "vous n'y croyez pas du tout".

Là aussi je vais émettre deux hypothèses: ou vous bluffez et c'est très bien comme cela, ou vous avez réellement pu obtenir des infos, êtes vachement bien infiltré et cela devrait tous nous préoccuper de savoir qu'avec un peu de contacts bien placés, il est possible d'obtenir des infos sur des affaires-enquêtes-instruction-procédure judiciaires en cours.

Enfin, toujours est-il que jusqu'à présent, on n'a qu'une seule version des faits, celle d'Olivier à travers la presse. Vous dites que ce n'est pas vrai. Ok, why not ... Mais franchement, il me semble que quand des informations fallacieuses sont révélées à travers des articles de presse, ce que vous affirmez en l'occurrence, la partie lésée a un droit de réponse, qu'elle utilise généralement histoire de remettre les pendules à l'heure. Ici, c'est silence radio ... Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Lun 8 Déc - 23:08

Parce que le journaliste réagit (ou pas) comme il l'entend, point.

J'ignore si Olivier a réellement reçu l'appel dont il a fait état. Et j'ignore qui, le cas échéant, le lui lui aurait donné. Mais je sais que la teneur est hautement fantaisiste. Parce que, tout simplement, c'est impossible à si bref délai et dans de telles conditions. Il n'y a rien d'autre que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mar 9 Déc - 11:15

Ben voyons ... donc maintenant vous nous dites que ce que vous asséniez comme un fait ne l'est peut-être plus tant que ça ... Joli volte-face!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popeye



Nombre de messages : 241
Age : 68
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mar 9 Déc - 14:32

Ben oui. A la lecture du journal, j'ai pris sa déclaration comme un fait. Puis ça m'a paru bizarre que la police, officiellement, ait entrepris une telle démarche qui ne tenait pas la route. Je me suis renseigné et vous connaissez la suite. Il est certain qu'il ne comparaîtra pas dans le cadre de ce qui lui aurait été dit pour des raisons que j'ai motivées. Cette non comparution dans ce cadre précis, c'est un fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oedipe



Nombre de messages : 346
Age : 62
Localisation : Stembert - Verviers
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mar 9 Déc - 15:35

dédé a écrit:


Il s'agit du dernier paragraphe du post du Mer 3 Déc - 20:26 de Socrate.
je cite: "MAIS A la lecture des posts, je constate que beaucoup (pour ne pas dire tous) sont offusqués ...d'une personne qui s'est mise en tort.
C' est ce que j'appelle une inversion des valeurs (traditionnelles) .
Par contre , contre le "verbalisage" de personnes nettoyant la Vesdre, là, on s'en donne à coeur joie
..."

Il s'agit bien d'un digression vers FI et ce qui tourne autour (VA en l'occurrence). C'est quand même évident. ça n'a rien à voir vec St Nicolas.

En plus, ce brave étudiant du secondaire s'est - à mes yeux - moins sciemment mis en tort que VA. Donc, je ne vois doublement pas l'utilité de faire référence à cela.

J'avais donc bien compris .. venir prétendre que la remarque sur la verbalisation de personnes nettoyant la Vesdre c'est ramener tout à l'affaire FI dénote une totale mauvaise foi, l'intervenant ne signalant même pas qui avait été verbalisé .. .. non ? c'est pas vous qui faites une fixation ? il s'agit ici de l'attitude de la police pas de FI à l'horizon ...

quand on pense police (hélas la réalité donne souvent raison) on pense répression et pas prévention ... c'est dommage ... pourtant ils viennent dans les écoles démontrer l'importance des ceintures de sécurité ... par contre on ne voit pas beaucoup de policiers demander à des groupes de jeunes pourquoi ils sont en ville plutôt qu'à l'école ... et discuter tout simplement avec eux, comme faisaient nos bons vieux garde champêtres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mer 10 Déc - 10:35

Ce matin, les Jeunes MR y vont aussi de leurs propositions.

http://www.actu24.be/article/regions/provinceliege/infoslg/%C2%ABpour_un_chapiteau_a_loutlet%C2%BB/224158.aspx

Les mesures prises étaient nécessaires, nous disent-ils. Oui et non ... Ok, il y a ce jet de farine malheureux qui tourne mal l'année dernière et ne rien faire aurait été mal perçu. Il était obligatoire et nécessaire de réagir. Maintenant, il faut un petit peu tout remettre dans son contexte et dans une vision globale. Depuis combien d'années s'est-on jeté de la farine à la tronche sans que personne n'ait rien eu? J'ai toujours détesté cette pratique n'y voyant pas beaucoup d'intérêt, mais remplacer cette tolérance exceptionnelle et appliquer à la lettre l'interdiction de jet d'objet ou matière de tout ordre avec grosse amende pour le contrevenant aurait selon moi été suffisant pour endiguer le phénomène.

L'idée du chapiteau à l'Outlet n'est pas mauvaise en soi, mais j'y vois une énorme limite dans l'état actuel. C'est que, et les écoles, et les "lieux de réjouissance" traditionnels sont en plein centre-ville. En discutant avec des rhétos (vive les caves à bière) quand je leur avais proposé un truc décentralisé, en leur expliquant que c'est ce qui se passait à Liège au Val Benoit, ils m'avaient dit, "ben non, parce que la Saint-Nic', c'est à l'Indien et chez Bouli et l'Outlet, c'est trop loin si on veut aller d'un endroit à l'autre". C'est à prendre en compte. Il va donc falloir trouver un incitant qui amène les djones à l'Outlet pour y faire la brinque, ce qui est faisable. Toutefois, ils prennent aussi Huy comme exemple or, à Huy, tout se passe en plein centre-ville (Grand'Place).

Le mieux, comme le dit Maxime Degey, serait de mettre rapidement tous les acteurs autour d'une table: autorités communales, services de police, commerçants du centre-ville, cafetiers et Horeca, représentants de l'Outlet si besoin, mais aussi et surtout représentant des élèves et étudiants. Et juste une petite précision, il ne reste selon moi pas un an, mais quelques mois puisque le même genre d'évènement aura lieu à l'occasion des 100 jours. Si l'on veut agir, confirmer, rectifier, amender, il faut s'y mettre rapidement.


Dernière édition par Fed le Jeu 11 Déc - 8:40, édité 1 fois (Raison : Orthographe!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PhG



Nombre de messages : 757
Age : 52
Localisation : Verviers-Lambermont
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mer 10 Déc - 10:47

A l'Outlet, ça n'ira pas.
Y a pas assez de place dans la navette pour transporter tout le monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oedipe



Nombre de messages : 346
Age : 62
Localisation : Stembert - Verviers
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mer 10 Déc - 15:38

un des problèmes c'est la représentation des élèves .. le faire cette année c'est ne pas tenir compte des rhétos de l'année prochaine Smile mais c'est faire un bilan de cette année .. attention que les délégués ne sont pas forcément non plus ceux qui vont faire la bringue en ville What a Face

il y a plusieurs points positifs, tel l'interdiction de déranger les passants (farine, maquillage), l'interdiction de se trouver dans des carrefours dangereux, interdire la présence des jeunes qui n'ont pas atteint la rhéto, j'ignore par contre si quelque chose a été fait du côté des commerçants où là existe une loi simple .. interdiction formelle de vendre ou de servir de l'alcool à un mineur ...

les jeunes MR .. n'ont surement jamais participé à la saint Nicolas (je plaisante) puisque beaucoup de jeunes gagnent déjà Jalhay en soirée ... et à Huy cela ne se passe pas du tout en soirée et n'est accessible qu'aux rhétos, si on limite l'accès des 'festivités' pendant les heures scolaires aux seuls rhétos je ne vois pas l'intérêt de le limiter en soirée ... et je peux vous assurer aussi que les jeunes hutois ne ressemble aucunement aux jeunes verviétois ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Socrate



Nombre de messages : 54
Age : 52
Localisation : Lambermont
Date d'inscription : 11/09/2008

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Mer 10 Déc - 19:08

La St Nicolas à l'Outlet ?

Vous y croyez ? Parce que moi, j'y crois pas

1. Pas assez de cafés
2. Pas assez de clients pour faire la manche
3. Ils vont être contents les commerçants (de plus, on ne leur a pas
demandé leur avis)

Par contre, quand il y aura le campus, il suffira de traverser la rue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PhG



Nombre de messages : 757
Age : 52
Localisation : Verviers-Lambermont
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Jeu 11 Déc - 7:58

Ha, oui! Le Campus! On n'en avait pas encore parlé de celui-là sur le forum...

UCLA upon Vesdre lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fed
Best of Membre


Nombre de messages : 1742
Age : 38
Localisation : Stimbiet
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Jeu 9 Déc - 22:49

Un vieux sujet à remettre à l'ordre du jour.

Il y a quelques mois, la ville avait décidé de prendre toute une série de mesures concernant l'organisation et la participation à la St-Nicolas des étudiants qui avaient suscité pas mal de remous sur ce forum et surtout en dehors de celui-ci.

Cette année, on n'a quasiment pas entendu parler de cette St-Nic' et je crois que le mérite en revient à Maxime Degey qui a réussi une organisation quasiment sans faille sur le parking de l'ancien Delhaize. Le port du bracelet persisite, dommage, mais si ca permet de faciliter le travail de la police, why not. On a rapproché le lieu des festivités du centre-ville. C'est vrai que le déploiement de forces de l'ordre était impressionnant, mais je crois justifié et particulièrement dissuasif pour garantir la bon déroulement de ce qui doit être avant tout une fête. Aucun incident majeur à déplorer. Félicitations et à l'année prochaine!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michaël



Nombre de messages : 6
Age : 41
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 26/12/2010

MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Dim 26 Déc - 12:51

J'ai assisté au cinéma de ces deux gentils petits étudiants arroguants. Je peux vous affirmer que les policiers ont été des plus patients. Avant d'obtempérer, ils exigeaient qu'on leur prouve ce que les policiers prétendaient. Il fallait donc que l'Arrêté soit exhibé. C'est le monde à l'envers. Ces étudiants pensaient sans doute être très intelligents en agissant de la sorte mais ils se sont ridiculisés. Ils ont d'ailleurs ressentis le besoin d'enjoliver les faits à leur manière auprès des journalistes. Il faut rester critique avec la presse et leurs articles. Ils ont voulus jouer au plus malin et ont finalement perdus. Je précise encore que les conséquences auraient pu être plus désagréables encore pour eux!
Si le contenu de l'Arrêté ne leur convenait pas, ce n'était pas le bon moyen de le faire savoir. En ce qui concerne le "coup de téléphone" du policier, il s'agit sans doute d'une imbécilité de plus de la part de ces gamins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: St Nicolas des étudiants   Aujourd'hui à 12:11

Revenir en haut Aller en bas
 
St Nicolas des étudiants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Courrier à l'attention de Nicolas Sarkozy
» Les Bergers Belges de Nicolas
» Oh! Grand Saint Nicolas patron des cavaliers...
» Nicolas Blondeau dans le Var
» [ Vase ] Ramoscello par Nicolas Garrappa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Best of Verviers :: Le coin à paroles de Best of Verviers-
Sauter vers: